Shimon YALIN-Mon amour de la mer

18 juillet 2016

Voyage asymétrique

La mer est arrivée au pied de ma maison
tout était d’un calme absolu
plus de rivages, plus de rocs d’acier, plus d’horizon
on dirait que le navire a chaviré trop de fois

Je me rappelais de ces marins qui fixent le soleil avant de mourir

Bénédicte disait toujours « qu’un voyage long est un sacrifice »

Alors je me suis rappelé que j’étais immortel
Et perché sur ce nuage
je regardais pour la dernière fois

shimon yalin yelinek


le soleil s’éloigner

Edgar Georges, 2001

Posté par yalin à 00:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


07 juin 2016

L’homme et la mer

imagesAdaptée

Me voici de retour, Shimon YALIN YELINEK, toujours avec mon amour de la mer.

J'aimerai partager avec vous ce poeme de Charles BAUDELAIRE...

Homme libre, toujours tu chériras la mer !
La mer est ton miroir ; tu contemples ton âme
Dans le déroulement infini de sa lame,
Et ton esprit n’est pas un gouffre moins amer.

Tu te plais à plonger au sein de ton image ;
Tu l’embrasses des yeux et des bras, et ton coeur
Se distrait quelquefois de sa propre rumeur
Au bruit de cette plainte indomptable et sauvage.

Vous êtes tous les deux ténébreux et discrets :
Homme, nul n’a sondé le fond de tes abîmes ;
Ô mer, nul ne connaît tes richesses intimes,
Tant vous êtes jaloux de garder vos secrets !

Et cependant voilà des siècles innombrables
Que vous vous combattez sans pitié ni remord,
Tellement vous aimez le carnage et la mort,
Ô lutteurs éternels, ô frères implacables !

Charles Baudelaire

Posté par yalin à 00:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

15 juin 2015

Demon de minuit

shimon-yalin-escapade1

Bonjour chers amis,

 

je vais partager avec vous  quelques passages d'un vieux roman à moi que je viens de revoir àpres plus de 10 ans. il s'intitule le démon de minuit" de Hervé BAZIN.

Le démon de midi, depuis toujours, promet le septieme ciel et reussit à retarder les pendules. Nul ne s'etonne qu'un (ou qu'une) quadragenaire boulverse sa vie pour d'autres amours. Mais qu'un septuagenaire entreprenne la reconquete du bonheur- et qui de plus est: avec une jeune femme.-, malgré de nombreux exemples, cela choque encore. Pourtant, à une époque ou les trois quarts d'entre nous sont surs de disposer, en bon état, de trois quarts de siècle, le démon de minuit est un fait de société. Au prix de tous les risques, y compris celui de la crise cardiaque, y compris celui de la paternité tardive, ce defi à la mort devient un hymne à l'existance.

Bel intro n'est-ce pas?

La suite prochaine.... Shimon Yalin

 

27 mai 2015

Escapade en grece, l'appel de la mer

shimon_yalin_grece__8_

shimon_yalin_grece__14_

Profitant des vacances, j'ai fait une escapade en Grèce avec des amis. Que de bons moments, images inoubliables, moments forts.

je partage avec vous quelques photos, les anecdotes suivront...

Posté par yalin à 00:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

26 mai 2015

Bonjour les amoureux de la mer... comme moi!

shimon-yalin-escapade-grece (5)

J'ai crée mon blog pour parler de mon amour pour les bateaux, la mer et aussi partager avec vous mes voyages autour du monde.

Restez connectés et à bientot.

 

Historiquement, les premiers usages en français sont empruntés au néerlandais ou bas allemand Jacht, « navire de guerre »1. Prononcé « iac » ou « iact » [jak(t)], ce mot est utilisé en français avec le même sens « navire de guerre », ou bien pour désigner un « petit bateau hollandais » ou « bateau de type hollandais » (1570)2.

Yacht/Jacht était aussi employé en français dès le XVIe siècle avec le sens de « navire rapide », par métonymie sur l'autre signification du mot Jacht « chasse, poursuite, vitesse »2.

Du mot anglais yacht dérivent la prononciation française moderne « iot » [jɔt], et le sens contemporain « bateau de plaisance » ou « bateau de course ». Le yacht se définit ainsi par opposition aux bateaux à usages professionnels (militaire, commercial, pêche). Ce sens moderne est attesté en français dès le début du XIXe siècle. Par exemple, Jules Verne dans son roman Les Enfants du capitaine Grant (1868) décrit le « yacht de course » à vapeur d'un noble anglais « membre le plus distingué du royal-thames-yacht-club »3.

Mais le terme français yacht serait défini pour la première fois en France en 1702 par Nicolas Aubin dans son Dictionaire de marine contenant les termes de la navigation et de l’architecture navale […], comme un petit voilier à deux mâts, de faible tirant d'eau, dédié à la promenade :

« C’est un bâtiment ponté et mâté en fourche, qui porte ordinairement un grand mât, un mât d’avant, un bout de beaupré, avec une corne comme le heu, et une voile d’étai. Il tire fort peu d’eau et est excellent pour de petites bordées. On a coutume de s’en servir à des promenades ou petites traversées4. »

Ce mot anglais yacht provient lui-même du néerlandais jacht, ce qui signifie « chasse ». Au XVIe siècle, les Hollandais utilisaient ce type de petits bateaux rapides notamment dans la chasse aux pirates. Historiquement, le mot anglais désignait des bateaux rapides destinés au déplacement de personnages importants2. Le premier usage de yacht viendrait d'un bateau que les Hollandais auraient donné en cadeau au roi Charles II d'Angleterre (mort en 1685)[réf. nécessaire]. Séduits, les aristocrates anglais se mettent alors à construire des bateaux de ce type. Suite à cette mode anglaise, par confusion, le yacht est ainsi rapidement assimilé à un « petit navire anglais ou de type anglais », comme dans des lettres de Jean-Baptiste Colbert (1672?)2 ou tels ces « deux yachts » de 45 pieds commandés au constructeur anglais Anthony Deane pour la flottille royale de Versailles (1675)5. Ultérieurement le mot anglais prit son sens moderne, de bateaux à usages non commerciaux ou militaires2.

source wikipedia: http://fr.wikipedia.org/wiki/Yacht

Posté par yalin à 11:49 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,